La moitié de nos besoins d’énergie concernent la chaleur, alors agissons ensemble !

Le saviez-vous ? Pour chauffer des bâtiments, de l’eau chaude, des process d’entreprises, nous utilisons majoritairement, en France, des énergies fossiles – gaz, fioul – importées et lourdement responsables du changement climatique.

Découvrons ensemble quelles alternatives existent pour répondre à ces besoins qui constituent la moitié des consommations d’énergie en France !

Ré-inventons la chaleur

Dans de nombreux cas, il est facile de remplacer le gaz et le fioul par des énergies locales et renouvelables : bois énergie, géothermie, solaire thermique et récupération de chaleur fatale (sur industries, eaux usées, datacenters …). En parallèle, des actions d’économie d’énergie et de sobriété sont à entreprendre.

Energ’Y Citoyennes, avec son partenaire Forestener, vous accompagne pour passer à l’action !

Forestener, notre partenaire chaleur bois énergie

Forestener est une société locale qui propose de la chaleur bois énergie « clés en mains », avec une gouvernance partagée et citoyenne. Parmi ses actionnaires et administrateurs se retrouvent:

  • Energ’Y Citoyennes
  • Energie Partagée Investissement (structure citoyenne nationale)
  • Enercoop AURA (structure citoyenne locale)
  • De nombreuses collectivités (dont Grenoble Alpes Métropole, les communes de Sassenage et Quaix en Chartreuse)
  • Des entreprises

La démarche est « de faire ensemble », en transparence, des chaufferies bois énergie avec une puissance de 200 à 1000 KW. Forestener prend en charge la conception, la réalisation, le financement (en mobilisant de l’épargne citoyenne) et l’exploitation sur 15 à 20 ans. La chaleur est ensuite vendue à la structure bénéficiaire du projet.

12 installations seront en fonctionnement fin 2022 dont 4 sur la métropole grenobloise. Environ 5 nouvelles sont mises en service chaque année.

Cette approche « clés en mains » aide à réaliser des projets, en dépassant les craintes ou le manque de moyens pour faire seul.

Comment savoir si une chaufferie bois est pertinente ?

Les besoins de chaleur doivent être conséquents et stables

En effet, un projet bois énergie se caractérise par des investissements plus élevés qu’une chaufferie gaz ou fioul, mais avec un prix de l’énergie plus faible car la plaquette forestière coûte 2 à 3 fois moins cher que le gaz et fioul. Une chaudière bois accepte mal de brusques changements d’appels de puissance, ainsi, cette solution est bien adaptée pour chauffer des piscines, des établissements de santé (Ehpad, structures d’accueil type IME), des logements collectifs … et beaucoup moins pour un gymnase peu utilisé et peu chauffé.

Intérêt de regrouper différents bâtiments

Il est intéressant de regrouper plusieurs bâtiments sur un même réseau de chaleur, surtout quand ils ont des périodes d’occupation différentes, avec une chaufferie bois centrale et des canalisations enterrées entre la chaufferie et chaque bâtiment. Lorsque les bâtiments sont très proches les uns des autres, cette solution est la plus efficace. C’est celle mise en œuvre par Forestener sur la plupart de ses projets, notamment sur Varces, Sassenage et Quaix en Chartreuse. Ces réseaux de chaleur sont conçus autour des « gros consommateurs » (maison de retraite, logements collectifs par exemple) et bénéficient à d’autres bâtiments de moindre taille (bibliothèque, mairie…) implantés à proximité immédiate (moins de 50 m).

Deux exemples :

Réseau de chaleur-bois de Varces-Allières-et-Risset
Réseau de chaleur-bois d’Habère Poche (74)

Implantation de la chaufferie

L’autre point à prendre en compte est géographique. L’implantation de la chaufferie doit pouvoir permettre la livraison une à deux fois par semaine, des plaquettes forestières par des camions de 8 à 11 m de long (prévoir aussi leur rotation). Il est souvent intéressant de valoriser des zones existantes : parking de gymnases ou salles des fêtes, d’écoles.

Les projets que nous réalisons, Energ’Y Citoyennes et Forestener, étant volontairement de taille modeste (entre 300 et 2000 MWh/an, soit l’équivalent de 3000 à 20 000 m2 chauffés, ou 50 à 250 logements), la surface à mobiliser pour construire la chaufferie et son aire de livraison varie de 100 à 400 m2. Il est aussi possible de valoriser une chaufferie existante. C’est le cas à Sassenage où les chaudières bois ont pu être installées dans la chaufferie gaz d’un gymnase, avec construction adjacente du silo à plaquettes. Parfois une partie d’un bâtiment communal peut être utilisé: les garages, locaux techniques, etc.

Comment avancer concrètement ensemble ?

Les configurations ci-dessus sont présentes dans de très nombreuses communes, alors maintenant comment avancer ensemble et concrétiser de tels projets ?

Vous avez soit un bâtiment avec de fortes consommations de chaleur (Ehpad, piscine ouverte toute l’année), ou plusieurs bâtiments proches, publics et/ou privés (logements collectifs …) ?

  • Lisez les retours d’expérience de Sassenage et de Varces-Allières-et-Risset
  • Collectez les consommations et factures sur 2 à 3 ans,
  • Puis contactez EnergY Citoyennes qui, avec l’ALEC (Agence Locale de l’Energie et du Climat) voire Forestener conduiront une première étude technique et économique pour juger de la faisabilité du projet, ses enjeux,
  • Avant de définir le montage de projet approprié (type de contrat, de consultation …).

Un point important à souligner : des aides à l’investissement conséquentes sont proposées pour accompagner la sortie des énergies fossiles car l’ADEME et Grenoble Alpes Métropole ont mis en place un Contrat Territorial Chaleur, avec 30 à 50% de subvention à la clé ! 

Une opportunité à saisir pour passer, très vite, à l’action !

La moitié de nos besoins d’énergie concernent la chaleur, alors agissons ensemble ! Publié dans Actus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.