Quel est notre impact ?

Jour après jour, la page La production en direct de notre site, affiche les kWh produits par notre réseau de panneaux photovoltaïques, et bientôt nos réseaux de chaleur bois.

Les courbes c’est bien…mais comment comprendre ce qu’apportent concrètement ces kWh produits ? Quel est l’impact de cette électricité et cette chaleur renouvelable ?

Comment évaluer ?

Tout le monde ne sait pas exactement ce qu’il ou elle consomme en énergie en kWh par an. Convertir notre production doit permettre au plus grand nombre de mieux se représenter l’impact de notre démarche.

On peut donc évaluer de deux manières pour concrétiser les chiffres :

  • Donner une équivalence en consommation par ménage/logement « type »
  • Exprimer en gaz à effet de serre économisés puisque c’est l’émission de ces gaz qui vient perturber autant notre climat. Le plus connu est le CO2 et l’on ramène souvent ces émission à des tonnes de CO2 pour comparer les émissions entre elles.

Que donne notre électricité verte ?

  • La conversion en consommation électrique pour un ménage type : Selon le bilan électrique 2018 de RTE (Réseau de Transport d’Electricité), la consommation annuelle moyenne d’un ménage pour les usages domestiques est estimée à 2350 kWh en 2016 (hors chauffage). Nous pouvons donc donner une équivalence de notre production solaire en consommation de foyers !

Dès que les chantiers 2019 seront terminés, nous produirons 379 200 kWh/an, soit l’équivalent de la consommation de 161 foyers !

  • La conversion en g de CO2 évités par kWh photovoltaïque produit : les émissions de CO2 de notre mix électrique français sont d’environ 62 g de CO2 / kWh ( Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie-ADEME).
    Du côté du photovoltaïque, les émissions comptées en sortie de site nous donnent en moyenne 32 g de CO2 / kWh. Pour chaque kWh produit, on éviterait le rejet dans l’air de 30 g de CO2.

Notre production permet donc chaque année d’éliminer 11 tonnes de CO2 par an !

La chaleur issue du bois ça donne quoi ?

La production annuelle de plus de 2000 MWh / an équivaudrait à la consommation de chauffage de 117 logements.

Coté émission de CO2, les méthodes de calcul considérées nationalement (ADEME) donnent une production de CO2 de 13 g par MWh de bois de chauffage. Si on compare au fioul, par exemple, on est à 329g et à 241g pour le gaz de ville. En effet même si sur le moment le bois rejette du CO2, on compte qu’il en a auparavant absorbé tellement que le bilan CO2 est très faible.

Sur nos 3 projets en cours avec Forestener, on considère donc que nous ferons économiser l’équivalent de 533 tonnes de gaz à effet de serre par an !

Le CO2 dans la vraie vie

Nous sommes d’accord : un poids de CO2 reste encore abstrait.

Pour prendre quelques exemples, si l’on regarde les rapports de l’Agence Européenne de l’Environnement, voici les chiffres que l’on obtient pour les émissions des différents modes de transport :

  • 14 g de CO2/passager/km pour le train
  • 170 g de CO2 km pour une petite voiture
  • 220 g de CO2 km pour une grande voiture
  • 285 g de CO2/passager/km pour un avion

Ces chiffres sont donnés pour que nous ayons un ordre de grandeur, mais dépendent bien sur de beaucoup de paramètres.

Enfin dans notre vie courante, voici ou nous laissons une empreinte carbone et dans quelle proportion :

Et tout ça, ça fait quoi en arbres ?

: [ref.]

Une autre manière de regarder les choses concrètement, c’est de compter en convertissant tous ces grammes et kg en arbres plantés !

En effet, un arbre absorbe dans sa vie plusieurs kg de CO2 : on peut considérer 300 kg de CO2 stockés par chacun d’eux.

Alors, avec notre production, c’est comme si nous plantions 37 arbres par an avec nos installations photovoltaïques, et 1700 arbres avec nos 3 réseaux de chaleur bois !

En conclusion

Vous l’aurez compris, calculer notre impact et indiquer des équivalences peut être débattu dans le détail des chiffres et des modèles choisis. Cependant il est important pour nous de partager ces chiffres pour donner des ordres de grandeur de notre impact et placer notre engagement en perspective de ce qu’il apporte jours après jours sur notre climat.

N’attendez plus ! Contribuez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *