Parler chaleur sous la canicule : c’était à Sassenage !

A Sassenage le mercredi 26 juin, on a comparé un réseau de chaleur bois citoyen à des chaufferies aux énergies fossiles. Pour la ville, fini les achats de gaz et la gestion des chaudières. Elle achètera directement de la chaleur renouvelable à Forestener qui l’achemine à partir de la chaufferie bois jusqu’aux bâtiments communaux, par des canalisations spécifiques, et prend en charge la maintenance de l’ensemble. Une opération blanche pour les habitants qui prouve que quitter les énergies fossiles c’est possible PARTOUT !

La transition énergétique c’est ça !

Le projet en détails et en images

A Sassenage, ce sont deux réseaux de chaleur que nous allons installer dans deux quartiers. En effet, plusieurs chaudières à gaz en fin de vie vont laisser leur place dans chacun des deux quartiers à une chaudière à bois et son réseau de chaleur qui va alimenter les bâtiments à chauffer. Les travaux commencent pour le premier projet dès cet été !

A gauche sur la photo d’entête de cet article – le réseau de La Plaine des sports de l’île :

  • Un réseau de chaleur qui relie la piscine, la maison des clubs, le gymnase J. Longo et les services techniques municipaux
  • Deux chaudières bois de 300 kW chacune (bois déchiqueté) installées dans la chaufferie du gymnase Longo, avec en appoint secours une chaudière gaz de la piscine.
  • Un silo en container
Silo en container
Tuyauterie enterrée

Et à droite sur la photo d’entête de cet article – le réseau des Pies :

  • Une chaufferie bois en container pour chauffer l’école et le gymnase
  • Une chaudière bois, qui utilise des plaquettes forestières (bois déchiqueté), avec la chaudière gaz du gymnase en appoint secours
  • Une chaufferie en container
Chaudière en container
Plaquettes de bois

Les enjeux pour la commune et le rôle de la métro

Deux chaudières gaz à changer, c’est un budget important.

L’achat de gaz, c’est aussi un risque de voir ses dépenses énergétiques augmenter dans les années à venir et c’est également continuer à consommer des énergies fossiles alors qu’on peut faire autrement !

La Métropole, grâce à l’aide de l’ADEME et avec l’ALEC ont accompagné ce projet. Ces projets sont complètement en phase avec l’objectif de La Métropole d’augmenter de 60% de sa production de chaleur renouvelable d’ici 2030. C’est donc un accompagnement financier et technique qui est proposé aux communes qui se lancent dans cette transition.

Nous parlons pour Sassenage d’un investissement de 970 000 euros dont 630 000 euros sont couverts par des subventions de l’ADEME et de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Le reste, soit 340 000 euros seront financés par de l’épargne citoyenne – c’est là que nous intervenons avec également Energie Partagée – et un emprunt pour compléter.

Les enjeux pour les habitants

Tout le monde peut donc participer au financement de ces réseaux de chaleur en achetant des parts chez Energ’Y Citoyennes – pour les habitants ou entreprises de la métropole – ou chez Energie Partagée – pour le reste de la France – mais pourquoi y investir une partie de son épargne ?

  • Pour participer à la transition énergétique de Sassenage,
  • Mais aussi pour favoriser un circuit court de l’énergie car les plaquettes de bois viendront d’une scierie à moins de 50 km de Sassenage,
  • Ou encore pour faire partie des pionniers de la chaleur bois citoyenne en Isère  !

Et en voila au moins un qui n’a pas raté l’occasion : il a signé à la fin de la réunion publique et voilà immortalisée la 1ère souscription pour le réseau de chaleur de Sassenage ! 🙂

La suite

Ce sont des travaux qui démarrent pendant l’été et une mise en service pour cet hiver. Et tout cela, avec des entreprises locales bien sûr : un cercle vertueux pour l’économie métropolitaine également !

Une réflexion sur “Parler chaleur sous la canicule : c’était à Sassenage !

  1. Bonjour. Bravo pour vos comm. Mon mari demande si ces chaudières à bois polluent moins. Merci à vous. Cdlt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *