Interview de Maud et Florent de Métroénergies

Qu’est-ce que Métroénergies ? A quoi ça sert ?

Métroénergies est un service public en ligne qui synthétise au même endroit l’ensemble des consommations d’énergie de son logement, et des conseils pour les diminuer. Les conseils s’axent sur des actions pour faire baisser ses factures avec peu ou sans investissement (éco-gestes ou petites améliorations au sein du foyer), ou sur l’amélioration du confort dans le foyer via des travaux (la rénovation thermique, la production d’énergies renouvelables, le changement de mode de chauffage…). Pour la mise en œuvre de travaux, Métroénergies renvoie vers les conseillers de l’ALEC et les outils de simulations techniques et financières (MétroSoleil, Thermix) pour aider à planifier des changements.

Un “Kit-économie d’énergie” est mis à disposition des premiers utilisateurs, il est composé de matériel à installer simplement chez soi pour réduire facilement sa consommation.

Métroénergies a été pensé comme un projet de communication et d’animation sur l’énergie à l’échelle de la Métropole grenobloise, pour rendre visible ce sujet et en faire un enjeu réel pour les gens.

En plus de l’outil en ligne, le projet inclut un volet animation avec des ateliers de sensibilisation et de conseil, des visites de sites, des webinaires, organisés par l’ALEC.

Ce projet est une application concrète de deux documents stratégiques du territoire que sont le Plan Climat Air Energie et le Schéma directeur de l’Energie. Métroénergies est un outil d’appui pour impliquer les habitant.e.s dans le déploiement de ces stratégies. Les changements de comportement peuvent en effet contribuer de façon significative aux objectifs de baisse des consommations d’énergie fixés à 19% entre 2013 et 2030 pour la Métropole.

Après une phase de test récente, l’outil est en cours de stabilisation. Il devrait être accessible à l’ensemble des habitant.e.s de la Métropole d’ici à la fin 2021. Les premières animations commencent dès juin 2021, avec le lancement du premier challenge d’un mois entre le 14 juin et le 8 juillet (inscription ici).

Tout le monde peut explorer l’outil grâce à ce lien.

Quelles difficultés rencontrées, quels enjeux ?

Notre enjeu du moment : faire venir les gens sur la plateforme et les faire monter en compétence sur l’énergie. On a bien besoin de relais citoyens pour montrer qu’il est possible de réduire ses consommations, et ainsi faire boule de neige. Il s’agit aussi de collecter des retours sur l’utilisation de l’outil : ce qui fonctionne ou pas. Et aussi sur l’application réelle des gestes, des actions préconisées. On souhaiterait également travailler avec des habitant.e.s, à la définition d’objectifs de sobriété personnalisés et collecter des histoires d’habitant.e.s dans ce domaine.

L’idée est de faire exister une communauté, des personnes engagées qui deviennent des ambassadeurs. On a un fort enjeu à atteindre une population qui ne se sent, à première vue, pas concernée par cette thématique ou qui se retrouve en situation de précarité énergétique. 

Par ailleurs, on aimerait enrichir la démarche en s’appuyant sur les complémentarités avec les acteurs du territoire, créer une sorte de réseau. 

En quoi l’initiative en cours d’Energ’Y Citoyennes intéresse Métroénergies ?

Ce qu’on trouve intéressant dans la démarche d’Energ’Y Citoyennes c’est de permettre aux gens de monter en compétence sur l’énergie. C’est aussi notre objectif. 

« On adhère à votre volonté de mettre les acteurs existants autour d’une table pour avancer ensemble, avec nos complémentarités. »

Dans le cadre de Métroénergies on se questionne sur comment atteindre tout profil d’habitant.e.s. Les populations en précarité seraient une cible intéressante sur le volet « Faire baisser sa facture ».  A cet égard, votre initiative actuelle autour de l’inclusion nous intéresse. 

Très concrètement, on pourrait imaginer par exemple qu’Energ’Y Citoyennes constitue un groupe témoin pour une utilisation pionnière de Métroénergies, aide à la diffusion de l’outil, permette l’étude des objectifs et résultats sur un panel restreint, contribue à son contenu…

Pour toutes ces raisons, nous nous joindrons à la concertation qui aura lieu à l’AG du 23 juin.

Interview de Maud et Florent de Métroénergies Publié dans Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.