12 toitures fêtent leurs 4 ans de production !

Été 2017, Energ’Y Citoyennes n’avait même pas soufflé sa première bougie que le premier toit photovoltaïque sortait de terre à l’école Pont de Vence à St Egrève. Et nos bénévoles avaient déjà de la suite dans les idées : 12 centrales 9 kWc ont été mises en service entre octobre 2017 et février 2018.
Depuis, le modèle économique est bien différent et nos projets solaires font 36 kWc au minimum. On vous raconte l’histoire de nos débuts !

Un départ fulgurant avec 12 toitures 9 kWc installées en 1 an


Echirolles – Salle André Martin, Echirolles – Logement Couturier, Eybens – Ecole du Bourg, Eybens – Centre de Loisirs et Culture, Grenoble – Ecole Racine, Grenoble – Ecole Malherbe, Grenoble – Ecole Clemenceau, Grenoble – Ecole Menon, La Tronche – Eglise St Frejus, La Tronche – Ecole des coteaux, Saint-Egrève – La Monta, Saint-Egrève – Pont de Vence !!! En cliquant sur ces liens vous pouvez voir la production en direct et cumulée de chaque toiture !!!



Ces 12 toitures sont nos premières installations d’énergie photovoltaïque. Elles ont toutes 4 ans de production et cumulent à elles seules une puissance de 105.9 kWc, soit une production annuelle équivalente à la consommation électrique de 55 foyers (hors chauffage, 127 MWh).

Le toit de l’école du Bourg à Eybens, que l’on retrouve dans le film « Après-Demain’ de Cyril Dion !

5 villes motivées pour démarrer l’aventure avec nous

Initialement, ce sont 14 toits qui avaient fait l’objet d’une étude en 1 seule année. Deux d’entre eux n’ont malheureusement pas pu être retenus du fait de toits inadaptés, notamment au Sappey-en-Chartreuse.

Les communes qui ont pu se lancer en premier sont Echirolles, Eybens, Grenoble, La Tronche et Saint-Egrève. Merci à ces villes pour leur accompagnement lors de cette phase pilote ! Tous les travaux menés par l’installateur Lumensol ont eu lieu quasiment en même temps.

Belle énergie bénévole et beaucoup d’apprentissage grâce à ces premières expériences

En 2017, nous étions environ 70 associés et une dizaine de bénévoles actifs. Claire, bénévole Energ’Y Citoyennes très impliquée se rappelle : « Parfois nos réunions finissaient très tard le soir voire la nuit ! C’était vraiment un projet super concret et excitant. Ces toitures de « 9 kilos » demandaient beaucoup de travail car on expérimentait beaucoup de premières fois et nous n’avions pas encore l’organisation que nous avons aujourd’hui !« .

En effet, les bénévoles sont organisés aujourd’hui en Groupes de Travails dits « GT » ( les GT Gestion, GT Technique, GT communication, GT Exploitation, GT Maîtrise de l’Energie). L’entreprise a énormément gagné en efficacité grâce à un effort permanent de capitalisation, un partage de savoir faire entre bénévoles et le recours à un AMO (Aide à la Maitrise d’Ouvrage). Suite à la mise en service des premières toitures, le GT exploitation a été créé et suit la production et la maintenance des installations par des professionnels.

L’évolution de la loi favorise les toits 36 kWc et plus

Lors du développement de ces 12 premiers toits, le règlement financier sur la vente de l’énergie solaire favorisait les installations 9 kWc. Pour rappel, le prix de vente est fixé pour 20 ans à partir du dépôt de la demande de raccordement. En avril 2017, l’évolution de la loi change et impacte la stratégie de l’entreprise qui ne lancera plus de « petits » toits. Cela nous emmène vers des projets moins nombreux mais plus grands. Par exemple, la toiture de la Belle Electrique (100 kWc) inaugurée début 2020 produit à elle seule quasiment autant que les 12 toitures de 9 kWc.

12 toitures fêtent leurs 4 ans de production ! Publié dans Actus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.